Rencontre avec Miléna Costedoat , professeur de Danse Hybride

« J’ai découvert la danse avec le classique, puis je me suis nourrie peu à peu du jazz, du contemporain, des danses urbaines ainsi que des danses à deux.

J’ai été principalement formée au conservatoire de Mérignac en ayant participé à des concours régionaux d’Aquitaine (CND) jusqu’en national. Puis je suis entrée au conservatoire de Bordeaux, ainsi qu’en formation de danseur interprète à ADAGE.

J’ai participé à de nombreux, workshop, master class et ateliers contemporains. Grâce au centre de formation j’ai pu intégrer et participer à des projets artistiques avec des chorégraphes invités tel que : Shlemil théâtre, Shlomi Tuizer et Edmond Russo, Carole Vergnes, Charlotte Lasnier, Sabri Colin, Faizal Zéghoudi et Marie Comandu.

J’ai repris mes études afin d’enseigner et transmettre l’art de la Danse. Je souhaiterais transmettre l’éveil de soi en fusionnant quelques couleurs de la danse avec des techniques diverses autres que mon art principal. Cette fusion se nomme la « Danse Libre», l’ancêtre du contemporain qui m’inspire et à laquelle je souhaiterais participer dans son évolution par la pratique, ainsi que par la recherche.

Lors de cette première année j’ai pu allier mon art avec celui du design à l’occasion d’un projet pluridisciplinaire. Celui-ci a émergé par la rencontre d’un quartier défavorisé, dans une approche sensorielle. Le regard en a été notre fil conducteur, ce qui nous a amené à concevoir un objet permettant d’engager de manière inhabituelle le corps pour amener à regarder. Il permet de jongler entre fiction et réalité et donc de se questionner sur sa propre vision de la réalité. Qui oserait engager son corps pour mettre à jour ce qui est caché ? Serait-ce une approche déplacée ?

Suite à ma première année d’étude à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse, je souhaite travailler sur le terrain afin de gagner en expérience, passer les UV en candidature libre me permettant ainsi de valider ma première année, et donc me préparer à la seconde année d’étude du Diplôme d’État de professeur de Danse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *